Santé et sécurité au travail

Une approche positive pour engager les collaborateurs

Entretien avec Gerd-Jan Frijters pour le Safety Management Trend Report 2021

8 minutes   |     28/04/2021

L'évolution des modes de travail et la sensibilisation croissante à la santé mentale ont alimenté le débat sur la méthodologie et les paramètres actuellement utilisés en matière de santé et de sécurité au travail. L'approche traditionnelle est axée sur la prévention des événements négatifs. C'est également la raison pour laquelle des concepts tels que "Vision zéro" et "Vision zéro accident" sont répandus dans de nombreuses organisations. Cependant, l'utilisation de cette approche comme seul objectif de la santé et de la sécurité au travail a suscité des critiques de différents milieux. Pour le Safety Management Trend Report, Quentic a interviewé Gerd-Jan Frijters, consultant renommé en matière de culture de la sécurité et fondateur de D&F Consulting-, et fervent défenseur d'une approche moderne.

Le pouvoir de la psychologie positive : Safety-II

M. Frijters, vous avez fondé le cabinet de conseil D&F spécialisé dans les processus touchant à la culture, aux comportements et à la gestion intégrée de la sécurité. Quelle stratégie de sécurité privilégiez-vous ? 

Sans hésiter, la Safety-II ! Il s’agit d’une approche positive qui préfère apprendre des réussites plutôt que des erreurs. Nous devons bien sûr aussi tirer des leçons des incidents et des accidents, mais, de mon point de vue de psychologue, je suis persuadé que la psychologie positive recèle un potentiel supérieur pour les programmes de sécurité. Je suis fermement convaincu que la sécurité est liée à la psychologie positive.  

Vous visitez des centaines d’entreprises chaque année. Selon vous, partagent-elles votre opinion ? 

Je dirais que la plupart des stratégies continuent d’appliquer le concept Safety I. Elles assurent le suivi des accidents et des incidents et elles essayent d’en tirer des leçons. Elles pensent par ailleurs que les accidents graves répandent un sentiment de peur qui incite à adopter un comportement plus sûr. Mais à mon avis, ce n’est pas le cas. Je crois en une approche beaucoup plus positive qui consiste à renforcer et à encourager les comportements respectueux de la sécurité. 

ABC Analyse comportementale

Selon vous, les entreprises ont-elles suffisamment d’outils à leur disposition pour mettre l’accent sur ces comportements positifs ?

Qu’ils soient numériques ou non, je pense que nous avons déjà beaucoup d’outils à notre disposition. Prenons par exemple l’analyse comportementale ABC. A est pour Antecedents (causes), B pour Behaviors (comportements) et C pour Consequences (conséquences). Les effets sur le comportement sont maximisés lorsque les conséquences C sont positives. Nous avons des outils à disposition, mais je ne constate aucune utilisation à grande échelle dans les entreprises aujourd’hui. Et cela a un lien avec la culture de la sécurité. Je continue d’entendre des responsables dire que leurs employés doivent adopter un comportement sécuritaire, car ils sont payés pour cela. Ces derniers sont sanctionnés lorsqu’ils ne respectent pas les règles de sécurité. Mais, lorsque je demande à ces responsables s’ils éduquent leurs enfants de la même manière, cela les fait réfléchir. Ils se rendent alors compte que le renforcement positif doit également faire partie de leurs outils. Toutefois, les responsables et les managers ont encore du mal à adopter cette manière de penser.   

Safety Management Trend Report 2021

Gerd-Jan Frijters est l'un des onze experts internationaux qui ont participé à l'étude du panel pour le Safety Management Trend Report 2021. Vous pouvez télécharger le rapport complet ici pour obtenir

  • De nouvelles perspectives : Des experts renommés de huit pays partagent leurs opinions sur les tendances les plus importantes et les effets de la pandémie de COVID-19 sur la sécurité au travail.

  • Des expériences précieuses : Pour la première fois, le Safety Management Trend Report comprend une vaste enquête auprès de professionnels de toute l'Europe.

  • Une vision de l'avenir : Quelles sont les priorités pour que la sécurité au travail soit prête à l'avenir ? Sur quoi les spécialistes doivent-ils se concentrer maintenant ?

 

Téléchargez maintenant !

 

Améliorer les indicateurs de performance de la sécurité en 2021

Si vous ne pouviez donner qu’un conseil aux experts dans ce domaine ou ne suggérer qu’un changement à apporter l’année prochaine, quel serait-il ?   

Si vous utilisez des indicateurs de performance pour mesurer l’efficacité de vos mesures de sécurité, alors je vous recommanderais de choisir des formulations positives. Ne dites pas : « Aujourd’hui, nous avons constaté 12 situations dangereuses », mais pensez plutôt : « Aujourd’hui, nous avons observé 100 situations et 88 % d’entre elles ne présentaient pas de danger. » Ainsi, vous jetez un regard positif sur la situation. Bien entendu, le potentiel d’améliorations est loin d’être épuisé, mais cette approche récompense les personnes qui font attention, autrement dit la majorité des individus. Cette approche n’est pas nouvelle, mais je ne l’ai vue que rarement en pratique dans des entreprises.  

Utiliser les outils numériques pour améliorer la culture de la sécurité

Nombreuses sont celles à avoir commencé la numérisation de leurs procédures de sécurité, ce que la plupart des logiciels sont en mesure de faire. Mais nous constatons également qu’elles sont aussi nombreuses à se contenter de ne numériser que leurs anciennes procédures. À votre avis, lorsqu’une entreprise opte pour un nouvel outil, devrait-elle aussi intégrer directement cette approche positive ? 

Oui, car l’impact est immédiat. Par ailleurs, les outils numériques renferment un fort potentiel d’amélioration de la culture de la sécurité. Toutefois, les enquêtes et les interviews ne permettent de dresser un état des lieux de votre culture de la sécurité que sur les quelques semaines précédentes. En revanche, avec les retours et les indicateurs en temps réel fournis par les applications et les logiciels, vous disposez de davantage de données et vous suivez la situation en continu

La culture de la sécurité peut aussi profiter de plusieurs manières des outils numériques. Prenons l’exemple de ma collègue chez D&F, Kelly van Krieken. Forte de son expérience dans la ludification de la sécurité, elle étudie la manière dont les applications et les logiciels peuvent intégrer un design ludique. Nous aimons les jeux vidéo, car ils procurent un retour positif immédiat. Nous voyons nos résultats et nous pouvons les comparer avec nos amis et notre famille. Si nous arrivons à intégrer ces principes ludiques dans les outils logiciels ou les applications, leur utilisation sera alors beaucoup plus amusante. 

Gerd-Jan Frijters, Interview 2021
Gerd-Jan Frijters
Consultant indépendant en culture de la sécurité, fondateur de D&F Consulting

Gerd-Jan Frijters exerce dans le domaine de la sécurité depuis 27 ans. En tant que consultant indépendant en culture de la sécurité, il est le fondateur de D&F Consulting, qui compte 45 employés et se spécialise dans le conseil et la formation en matière de sécurité des machines, des processus et du comportement. Il a étudié le génie mécanique, la gestion, la psychologie et a écrit plusieurs livres sur ces sujets.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser

25/05/2021, 11h00
Numérisation, Santé et sécurité au travail

Webinaire live : Tendances 2021 et prévisions SST

Que recommandent les experts aux préventeurs pour 2021 ? Rejoignez la discussion lors de ce panel en direct pour le découvrir !

Inscivez-vous
Gestion de crise, Santé et sécurité au travail

Des processus Covid-19 clairs et éviter les infections sur le lieu de travail

Comment Pfizer a réussi à minimiser le risque d'infection sur son site de Fribourg tout en protégeant tous les collaborateurs ? En intégrant le logiciel Quentic au cœur de sa stratégie de santé et de sécurité au travail.

Lire l’article
Santé et sécurité au travail, Numérisation

Utilisez le DU pour améliorer la SST

Le Document Unique : considérer de nouveaux risques et transformer une obligation réglementaire en levier d’amélioration SST (Santé et Sécurité au Travail)

Visionner le webinaire